Real estate firms issue more high-yield bonds as capital shortage bites

A capital shortage following tightening of bank credit is pushing Vietnamese real estate firms to issue more high-yield bonds.
The Phat Dat Real Estate Development JSC has announced that it will issue 1,500 bonds worth VND150 billion ($6.41 million) for the second and third quarter this year. Previously, the company had already issued bonds three times worth a total of nearly VND850 billion ($36.35 million). All four issues have interest rates ranging from 10.5 percent to 14.5 percent.

Many other real estate firms have also issued bonds in the first half of this year. The Nova Group issued VND400 billion ($17.1 million) worth of corporate bonds in two waves with an interest rate of 11 percent, while the firm Van Phu-Invest issued bonds worth VND800 billion ($34.21 million) with an interest rate of around 12 percent.

The firms are pushed to do this after banks tightened lending to the real estate sector, increasing interest rates and imposing stringent conditions for disbursement.

According to a recent draft circular prepared by the State Bank, loans for buying houses worth more than VND3 billion (more than $128,200) will apply risk coefficient of 150 percent, three times higher than the current ratio.

Growth of credit for the real estate sector was reported to slow to 8.56 percent in 2018 from 12.86 percent in 2016.

Nguyen Tran Nam, chairman of the Real Estate Association, said banks have been the main source of capital for Vietnam’s real estate industry. If the State Bank tightens credit further, enterprises will have to look to other channels like shares and bonds to attract capital. There are only 65 out of over 10,000 real estate enterprises listed in the stock market.

According to a recent report by MB Securities Joint Stock Company (MBS), since the beginning of the year, there have been over VND60 trillion (nearly $2.57 billion) of corporate bonds issued.

Real estate, construction and infrastructure sectors ranked second in terms of bonds issued in the country, accounting for 27 percent at VND16.23 trillion ($694 million).

Foreigners have to know about property ownership law in Vietnam from July 2015

Section 159. The object owns house and housing ownership forms of foreign individual and organization in Vietnam.

1. Foreign individuals and organization having properties ownership in Vietnam including:
a) Foreign individuals and organization invest in constructing house under project form following this law and related legislation terms.
b) Enterprise with foreign capital investment, sections, office of foreign enterprise, foreign funds and foreign bank section operating in Vietnam (call shortly foreign organization)
c) Individuals have right to enter Vietnam territory
2. Foreign organization and individuals having a properties ownership in Vietnam under following forms:
a) Investment in construction house in project in Vietnam follow this Law and related legislation terms.
b) Buy, rent-buy, dedication, inherit commercial house including apartment and single house in project of constructing house investment, excluding national defense and security region as stipulated by Vietnamese Government.

Section 160. Criteria when foreign individual and organization having properties ownership in Vietnam:
1. Towards organizations and individuals specified in point a, paragraph 1, section 159 of this Law must have the certificate of investment or housing construction in project in accordance with the provisions of this Law and related legislation terms.
2. Towards foreign organization specified in point b, paragraph, section 159 b of this law, there must have investment certificates or documents relating to the permitted activities in Vietnam (hereinafter referred to as the investment Certificate) issued by the competent officers of Vietnam Government.
3. Towards foreign individuals specified in point c, paragraph 1, Section 159 of this Law must be allowed to enter Vietnam territory and not entitled to the privileges, immunities of diplomatic, consular prescribed by law.
4. Government regulate certificate in detailed proof of the object, condition of foreign organizations, individuals are entitled to properties ownership in Vietnam.

Section 161. Properties Ownership rights of foreign organizations and individuals
1. Foreign organizations and individuals specified in point a, paragraph 1, section 159 of this Law are having the rights of properties ownership in accordance with the provisions of section 10 of this Law; In case building on leased land, foreign organizations individuals only have rights to lease.
2. Foreign organizations and individuals specified in point b and point c, paragraph 1, section 159 of this Law having all the right of properties ownership as much as Vietnam citizen but must comply with the following provisions:
a) Have rights to buy, to lease, donation, inheritance and ownership not exceed 30% number of the apartments in a building; for the single houses including villas, ranging houses, foreign organizations and individuals have rights to buy, rent, donation, inheritance not exceed number of 250 properties within a region equivalent of a ward-level administrative units.
In some region with a population equivalent of a ward-level administrative unit that has many condominiums, single houses on one street, the Government shall specify the number of apartments, number of single houses that the foreign organizations and individuals have rights to buy, lease, donate, inherit and own;
b) In case, organizations and individuals are dedicated, donated out of provisions of point b, paragraph 2, section 159 of this law or exceed the number of properties specified at this paragraph a shall only own the value of this properties;
c) Foreign individuals own properties as agreement in the contract of sale, rent, donate, inherit transaction not exceeding 50 years from the issued date of certificate and can be extended under the provisions of the Government if required; properties ownership period must be specified in the certificate.
In case a foreign individual gets married to a Vietnamese citizen or get married to a Vietnamese living abroad, have ownership rights in stable, long-term and the rights of properties ownership right as Vietnamese citizen;
d) To foreign organization own the properties following the contract of sale, rent, dedicate, inherit transactions not exceeding the time limit stated in the certificate of investment of that organization, including extended period of time; properties ownership period is calculated from the date of the certificate and stated in this certificate;
đ) Before the expiration date of properties ownership in accordance with the provisions of this Law, the owner can donate or sell this properties for the subjects able to own properties in Vietnam; If exceeding the deadline of ownership and the owner does not sell or donate, this properties will be owned by the state.
Section 162. Obligations of the property owner who are foreign organizations, individuals.
1. Foreign organizations and individuals specified in paragraph 1 of Section159 of this Law shall have the obligations of properties owners in accordance with the provisions of Section 11 of this Law.
2. Foreign organizations and individuals specified in points b and c, paragraph 1 of Section 159 of this Law shall have the obligations of properties owner like Vietnamese citizen but comply with the following provisions:
a) Foreign owners have rights to lease properties to use for purposes not prohibited by law, but prior to rental properties, the owner must provide written notice of the rental to administrative authorities in the district where properties in, under the guidance of the Ministry of Construction and pay all the tax accordance with the provisions of this law.
In case foreign individual gets married to Vietnamese citizen or Vietnamese living abroad have obligations as well as Vietnamese citizens;
b) For owners are foreign organizations use properties to arrange place for people working in that organization only, not use for rental housing, office or on other purposes;
c) Conduct payment for the selling, renting properties through credit institutions operating in Vietnam;

L’introduction en bourse de VINHOMES est sur le point d’être la plus grande jamais realisée

vin-group-2

Immobilier – Vietnam: 14 mai 2018 Par: J.K. Hobson
La filiale de Vingroup, Vinhomes JSC, le promoteur immobilier le plus important et le plus prospère du Vietnam, a choisi quatre banques étrangères pour l’aider à rendre publique sa liste de 1 milliard de dollars d’actifs immobiliers résidentiels, selon Reuters. Bloomberg rapporte qu’il pourrait s’agir de la plus grande première vente d’actions jamais réalisée.

Vingroup s’est tourné vers Citigroup, Deutsche Bank, Morgan Stanley et Credit Suisse pour l’introduction en bourse proposée de Vinhomes.

Un communiqué de presse de Vingroup déclare que la transaction proposée « marque une étape stratégique pour Vingroup, car elle continue d’étendre sa portée et de diversifier sa base d’actionnaires à un plus large éventail d’investisseurs. »

Succès passé
La nouvelle introduction en bourse fait suite à la cotation de Vincom Retail Joint Stock Company l’an dernier, le plus grand opérateur de centres commerciaux du Vietnam, qui est également une filiale de Vingroup et a levé environ 700 millions de dollars américains.

Vinhomes JSC gère actuellement 10 projets, qui comprennent près de 18 000 appartements, villas et shophouses, selon le récent rapport annuel de Vingroup. Inclus dans ces propriétés sont Vinhomes Royal City à Hanoi, et Vinhomes Dong Khoi à Ho Chi Minh-Ville. Les actions de Vingroup ont augmenté de plus de 83% au cours de la dernière année, ce qui porte la valeur de marché globale de l’entreprise à 9,1 milliards de dollars américains.

Nous avons parlé à un représentant de Vingroup qui a choisi de ne pas être nommé au sujet de son récent succès. « Le cours de l’action de Vingroup a triplé au cours des 12 derniers mois » à 132 000 VND par action. Le représentant a écrit que le titre « a pris la couronne de Vinamilk comme la plus grande capitalisation boursière [appartenant à n’importe quelle] société au Vietnam.

« Vingroup a aussi un très bon historique d’introduction en bourse réussie avec VRE [Vincom Retail Joint Stock Company] en novembre 2017 qui attirera évidemment beaucoup d’attention. »

Le plus récent «IPO devrait même surpasser le record de VRE, car le marché des actions et des propriétés du Vietnam se portent tous deux très bien cette année, propulsés par une forte croissance économique et des réformes commerciales».

Opportunités émergentes
Qu’est-ce que tout cela signifie pour les gens ordinaires du Vietnam? Notre source chez Vingroup dit qu’elle rend au moins deux choses claires. « Un: le Vietnam est une destination attrayante pour les affaires et les investissements. Les opportunités sont là pour les entrepreneurs et les investisseurs.  »

« Deux: Nous pourrions avoir l’espoir que Vingroup continuera à développer un environnement de vie de haute qualité pour le peuple vietnamien, (ciblant peut-être … des gens à revenu moyen comme les projets VinCity) … [et] aidant à l’urbanisation du Vietnam les plus grandes villes.  »

Interrogée sur les défis au développement de l’introduction en bourse, notre source a expliqué que selon la réglementation actuelle, la propriété étrangère d’une société est limitée à 49%, mais que l’introduction en bourse actuelle ne s’applique qu’à une fraction des actions en circulation.

En novembre dernier, Vingroup a acquis Vincom Retail (VRE) – le plus grand centre commercial au Vietnam – coté à la Ho Chi Minh City Stock Exchange (HoSE). À la suite de cet événement, l’action de Vingroups a fortement progressé au second semestre 2017, ce qui en fait le principal gagnant sur le marché.

Les ventes d’actions de Vinhomes JSC ne sont qu’une partie de la croissance économique globale du Vietnam. Le magazine Forbes a annoncé que l’économie vietnamienne devrait croître de 6,7%, tandis que la banque asiatique de développement prévoit une croissance de 6,5%. Même la Banque mondiale prudente et prudente estime que la croissance de cette année dépassera celle de l’année dernière.

vin-group-3

Bannière Source de l’image: cafef.vcmedia.vn

Vietnam’s GDP Is Just 11 Years Behind China, And Growing Rapidly (FORBES)

Motorcyclists ride past street vendors selling lottery tickets near an electronic board displaying lottery results on Hang Bai Street in Hanoi, Vietnam, on Monday, Feb. 13, 2017. (Photographer: Maika Elan/Bloomberg)

Rewind to 2006: Beijing’s subway system had four lines (today it has 19), Shanghai’s had five (16 today), and Guangzhou’s had five (10 today). The first link in China’s 13,500 mile (22,000 kilometer) high-speed rail network had not yet opened. Average manufacturing wages in China were $3,100 a year — and that’s updated to 2017 U.S. dollars. China was still three years away from being officially recognized as a middle-income country.

Fast-forward 11 years, and  Vietnam is the ambitious new kid on the block. Manufacturing wages are around $2,900 a year and rising fast.Hanoi and Ho Chi Minh City are both buildingsubway systems, and a high-speed rail line to connect the two is back on the agenda despite being shelved in 2010 as too expensive. With economic growth running at 7%, Vietnam’s financial fundamentals are changing every quarter.

A member of a Vietnamese honor guard stands guard during the arrivals of leaders at the international airport ahead of the Asia-Pacific Economic Cooperation (APEC) Summit in the central Vietnamese city of Danang on November 9, 2017. (Photo credit: YE AUNG THU/AFP/Getty Images)

This weekend Vietnam will host the Asia-Pacific Economic Cooperation (APEC) Economic Leaders’ Meeting for the second time.

The first time was 2006, when Vietnam’s GDP was barely $4,000 per capita in purchasing power parity terms and less than $1,000 at market exchange rates. Today it’s close to $7,000 PPP and has more than doubled at market exchange rates. (Note: All figures represent 2007 U.S. dollars.)

Design by Forbes.

Over the last 11 years, Vietnam’s economy has grown at a compound annual rate of 5.0% in per capita terms, according to calculations based on IMF data. That’s far short of China’s 8.2%, but nothing to sneeze at. And as China’s growth is inevitably slowing as it reaches the top of the world’s middle-income bracket, Vietnam’s growth seems to be accelerating as it breaks into the lower ranks of middle-income countries.

Part of Vietnam’s growth is coming from China itself. Chinese companies have begun offshoringmanufacturing jobs to Vietnam to take advantage of the country’s much lower wages. The last 11 years of growth in China have raised even the poorer provinces of western China up to global middle-income levels. Southeast Asia is the new frontier.

Despite political tensions between the governments in Hanoi and Beijing, Vietnam is well-placed to attract Chinese investment — and investment from other companies looking to diversify their manufacturing base. Nearly all of Vietnam is easily accessible by sea; there are no security issues of the kind that prevent investment in North Korea; and Vietnam’s governing Communist Party’s « Doi Moi » (renovation) reform agenda is similar to the one that fostered China’s rapid economic transformation.

For the last 70 years, one east Asian country after another has found prosperity as economic development has spilled over from rising countries to their poorer but hungrier neighbors. This « flying geese » pattern lifted first Japan, then the « four tigers » of South Korea, Taiwan, Hong Kong and Singapore, and finally China out of poverty. Those same geese are now settling on Vietnam. The 2017 APEC meetings may be the coming out party for Asia’s next economic giant.

 

 

De belles perspectives pour le marché immobilier national en 2018

16/01/2018 23:32

Le marché immobilier du Vietnam a obtenu des résultats remarquables en 2017, avec une croissance dans de nombreux segments.
>>L’immobilier représente 8,5% du total des IDE enregistrés
>>Le marché immobilier retrouve des couleurs

Grâce à son intégration internationale active, à ses réformes de fond et à sa bonne croissance économique ces dernières années, le Vietnam n’a cessé d’attirer davantage d’investissements étrangers. C’est ce qu’a souligné devant la presse vietnamienne Neil MacGregor, directeur exécutif de Savills Vietnam.

L’immobilier figure toujours parmi les secteurs attirant le plus d’IDE.

La situation macroéconomique vietnamienne devrait rester stable en 2018, ce qui soutiendra le développement du marché immobilier. Les facteurs que sont l’urbanisation, la croissance rapide de la classe moyenne et l’élargissement du crédit hypothécaire stimuleront aussi la demande en logements.

Selon le ministère du Plan et de l’Investissement, l’immobilier figure toujours parmi les secteurs attirant le plus d’IDE (investissement direct étranger).

Avec le soutien en matière de politiques, le cadre juridique plus clair et un avantage compétitif, l’immobilier vietnamien a attiré des flux de capitaux venus d’entreprises domestiques comme étrangères notamment de Corée du Sud, du Japon, de Singapour, de Taïwan et de Hongkong (Chine).

L’économie vietnamienne prospère alors que l’économie régionale montre des signes de ralentissement. Les investisseurs étrangers continueront donc à montrer leur intérêt dans tous les segments de l’immobilier national, notamment immeubles de bureaux et hôtels, en raison de l’augmentation croissante de l’IDE et du fort développement du tourisme, a souligné Neil MacGregor.
CPV/VNA/CVN

Les investisseurs sud-coréens et japonais affluent vers le Vietnam

22/02/2018 12:20  Selon le Comité de gestion des zones franches et industrielles de Hô Chi Minh-Ville (Hepza), l’attrait des investissements dans la mégapole du Sud présente des signaux positifs.

download (1)

>>Les IDE à Hô Chi Minh-Ville en forte hausse
>>Bond des fonds d’investissement dans les ZI et ZF à Hô Chi Minh-Ville

Dès le début de l’année, Hepza a reçu des demandes de plusieurs délégations d’entreprises européennes souhaitant sonder l’environnement de l’investissement à Hô Chi Minh-Ville, notamment dans l’immobilier, l’énergie propre, la construction, etc.

japon

L’usine de Canon, à capital japonais, au Vietnam.

Selon le ministère vietnamien de l’Industrie et du Commerce (MIC), les flux d’investissement sud-coréens au Vietnam ont connu une forte croissance. Le ministère sud-coréen du Commerce, de l’Industrie et de l’Énergie a travaillé avec le MIC pour renforcer leur coopération dans la construction de centrales électriques, le secteur gazo-pétrolier, les énergies renouvelables, l’industrie auxiliaire, l’automobile, le textile, la grande distribution, la logistique, et le renforcement des exportations de produits agricoles et d’aliments transformés du Vietnam vers la République de Corée.

Les échanges commerciaux entre le Vietnam et la République de Corée devraient atteindre 100 milliards de dollars en 2020. La République de Corée est actuellement le premier investisseur étranger au Vietnam en matière de nombre de projets autorisés, avec 1.287 projets cumulant près de 7,7 milliards de dollars.

En outre, selon une enquête de l’Organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO), 70% des entreprises japonaises implantées au Vietnam parmi 652 interrogées ont déclaré vouloir étendre leurs activités en 2018. L’enquête montre également que 88% ont réalisé des bénéfices l’année dernière.

Le flux d’investissement japonais concerne les secteurs de la distribution, de la vente au détail, de l’immobilier, de l’agroalimentaire, etc.

VNA/CVN

Le marché immobilier restera stable en 2017

09/02/2017 12:07 L’immobilier tertiaire a attiré près de 300 millions de dollars en janvier, soit près de 21% de l’investissement direct étranger (IDE) enregistré au niveau national.

huye>>Un milliard de dollars d’investissement dans la construction des hôtels et logements
>>Immobilier : la société Todd’s Realty Vietnam a son siège principal à HCM-Ville

Le marché immobilier a retrouvé ses couleurs en 2016 et devrait maintenir sq rerise cette année, a estimé Nguyên Manh Hà, vice-président de l’Association des sociétés immobilières du Vietnam. (VNREA).

Dans son récent rapport Wealth Report 2016, le groupe britannique de conseil en immobilier Knight Frank a classé le Vietnam parmi les trois premières destinations du monde justifiant d’investir dans l’immobilier. Pour raisons, il avance une économie vietnamienne dynamique et rapide, un gouvernement qui a mené des réformes de son système bancaire et du secteur économique public, et la construction de plusieurs lignes de métro à Hô Chi Minh-Ville.

 

Le quartier The Vista dans le 2e arrondissement, à Hô Chi Minh-Ville.
Toujours selon ce document, au Vietnam, le nombre d’«ultra-riches», c’est-à-dire possédant au moins l’équivalent de 30 millions de dollars, a atteint 168 personnes en 2015, soit 12 personnes de plus qu’en 2014. D’ici dix ans, ils devraient être 403. S’appuyant sur les estimations de la Banque mondiale, ce rapport indique enfin que le Vietnam était parmi les marchés les plus attractifs pour les investisseurs étrangers en 2016.

Cette année, les investisseurs étrangers sont très dynamiques dans la recherche de projet, en accordant une large attention au logementsocial, c’est-à-dire à prix modéré, pour les personnes de faibles revenus dont les ouvriers en premier lieu, et plus non seulement à l’immobilier supérieur ou de luxe, comme auparavant. En effet, selon le Service de la construction d’Hô Chi Minh-Ville, la ville recense près de 480.000 familles qui, dépourvues de logement, habitent chez des proches, et dont près de 300.000 souhaitent louer afin d’avoir de meilleures conditions de vie. Ainsi, plusieurs investisseurs étrangers travaillent avec des entreprises vietnamienne pour développer des produits de moyenne catégorie afin de satisfaire la demande.

Ces dernières années, l’immobilier vietnamien suscite une attention croissante d’investisseurs coréens, singapouriens, malaisiens et hongkongais qui ont déjà financé de nombreux projets. Mais, depuis deux ans, ce sont les investisseurs japonais qui s’intéressent de plus en plus au Vietnam, et l’on s’attend à une nouvelle vague d’investissement de leur fait. Ainsi, le groupe japonais Sanyo Homes, spécialisé dans le secteur immobilier, s’est officiellement engagé sur le marché vietnamien avec un partenaire vietnamien, la société par actions d’investissement immobilier Tiên Phat. Sanyo Homes investira 25 millions de dollars dans un projet d’immeuble de luxe dans le 7e arrondissement. D’autres investisseurs du même pays, parmi lesquels le Fonds d’investissement Creed, les sociétés Hankyu Realty et Nishi Nippon Railroad… consacrent des centaines de millions de dollars à la réalisation de projets immobiliers dans la mégapole du Sud.

Texte et photo : Thê Linh/CVN

Quelles sont les limites des droits des étrangers sur la propriété résidentielle au Vietnam?

can-ho-pentstudio-tay-ho

La loi stipule que les personnes et entités étrangères ne peuvent acheter, recevoir ou hériter des appartements et des maisons que dans des projets commerciaux et non dans des zones limitant ou interdisant les étrangers.

Bien que la limite d’une propriété par étranger ait été repoussée, la nouvelle loi sur le logement fixe une limite à la proportion d’étrangers qui peuvent vivre dans une zone déterminée: le nombre total d’unités possédées par tous les acheteurs étrangers ne doit pas dépasser 30% des unités dans un immeuble d’habitation, ou 250 unités de propriété foncière dans un quartier.

Attention cependant, il n’est pas possible de tout acheter au Vietnam. En effet, bien que l’on puisse désormais investir au Vietnam, le bien qu’un étranger achète doit faire partie d’un programme immobilier commercial. Pour pouvoir être titré au nom d’un étranger, il doit s’agir d’une maison située dans un lotissement ou bien d’un appartement faisant partie d’un immeuble en copropriété (condominiums). La gestion de ces projets est gérée par un promoteur qui se trouve légalement enregistré dans le pays et qui disposent d’un droit d’usage complet sur le sol où le projet est prévu. Il est donc formellement interdit d’acheter un terrain à bâtir ou d’une maison coloniale de l’époque française.

Un expatrié peut louer sa propriété à des fins qui ne sont pas interdites par la loi, mais il doit informer l’agence provinciale de gestion de la maison avant de louer la propriété. Dans ce cas, il est soumis aux taxes foncières vietnamiennes. Dans le cas d’une personne d’origine vietnamienne (Viet-Keu) ou d’un étranger étant marié avec un conjoint vietnamien, vous aurez un droit d’occupation exonere sur la propriete.

Si vous l’avez acheté, vous pouvez bien sûr décider de vivre dans la maison, mais aussi le louer ou le transmettre par héritage à quelqu’un d’autre sans aucune difficulté. Pour le louer, vous aurez besoin d’une autorisation administrative du Département du logement du Comité populaire où votre propriété est située.

COMMENT ACHETER UNE MAISON OU TERRAIN AU VIETNAM POUR DES ÉTRANGERS?

Les étrangers qui vivent au Vietnam peuvent acheter des maisons dans le but exprès d’y habiter. Selon la loi vietnamienne, la terre est un bien national, de sorte que vous ne pouvez posséder que la structure construite sur une propriété, pas la terre sur laquelle elle se trouve. Vous pouvez profiter d’un «droit d’utilisation des terres» jusqu’à 50 ans. Cette durée peut être renouvelée. Cela dépend toutefois du contrat passé entre le promoteur du building et le gouvernement Vietnamien. Dans le cas d’une personne d’origine vietnamienne (Viet-Keu) ou d’un étranger marié avec un conjoint vietnamien, la durée de possession du bien est alors illimitée comme pour les habitants locaux.

Demander des conseils professionnels pour s’assurer que toutes les mesures sont prises correctement pour assurer un transfert de propriété sans problème.

Alternativement, selon la loi du logement du Vietnam, chaque étranger qui a un visa vietnamien sur son passeport peut acheter une propriété au Vietnam. Cependant, si vous jouissez d’immunités et de privilèges diplomatiques ou consulaires, cela ne s’applique pas.

Outre les particuliers, les sociétés étrangères, les succursales, les bureaux de représentation des sociétés étrangères, les fonds d’investissement étrangers et les succursales de banques étrangères qui exercent leurs activités au Vietnam ont également le droit d’acheter des biens de projets résidentiels.

Quelles sont les limites des droits des étrangers sur la propriété résidentielle au Vietnam?

La loi stipule que les personnes et entités étrangères ne peuvent acheter, recevoir ou hériter des appartements et des maisons que dans des projets commerciaux et non dans des zones limitant ou interdisant les étrangers.

Bien que la limite d’une propriété par étranger ait été repoussée, la nouvelle loi sur le logement fixe une limite à la proportion d’étrangers qui peuvent vivre dans une zone déterminée: le nombre total d’unités possédées par tous les acheteurs étrangers ne doit pas dépasser 30% des unités dans un immeuble d’habitation, ou 250 unités de propriété foncière dans un quartier.

Attention cependant, il n’est pas possible de tout acheter au Vietnam. En effet, bien que l’on puisse désormais investir au Vietnam, le bien qu’un étranger achète doit faire partie d’un programme immobilier commercial. Pour pouvoir être titré au nom d’un étranger, il doit s’agir d’une maison située dans un lotissement ou bien d’un appartement faisant partie d’un immeuble en copropriété (condominiums). La gestion de ces projets est gérée par un promoteur qui se trouve légalement enregistré dans le pays et qui disposent d’un droit d’usage complet sur le sol où le projet est prévu. Il est donc formellement interdit d’acheter un terrain à bâtir ou d’une maison coloniale de l’époque française.

Un expatrié peut louer sa propriété à des fins qui ne sont pas interdites par la loi, mais il doit informer l’agence provinciale de gestion de la maison avant de louer la propriété. Dans ce cas, il est soumis aux taxes foncières vietnamiennes. Dans le cas d’une personne d’origine vietnamienne (Viet-Keu) ou d’un étranger étant marié avec un conjoint vietnamien, vous aurez un droit d’occupation exonéré sur la propriété.

Si vous l’avez acheté, vous pouvez bien sûr décider de vivre dans la maison, mais aussi le louer ou le transmettre par héritage à quelqu’un d’autre sans aucune difficulté. Pour le louer, vous aurez besoin d’une autorisation administrative du Département du logement du Comité populaire où votre propriété est située.

Nous détaillerons dans le prochain episode les différentes étapes lors de l’achat d’un bien…
Merci d’avoir lu ce post et n’oubliez pas de vous abonner ou de liker, si vous avez trouver ce post intéressant…